dimanche 9 août 2009

L'équilibriste

Je vais encore dire du mal des jeux GW, je vais devoir créer une section dédiée à ça, tellement j'ai de remarques et de critiques en réserve! Aujourd'hui, je vais juste évoquer un autre point amusant: l'équilibre des jeux en partant d'une anecdote, à savoir la lecture d'un article de Yoyoskywalker concernant l'évolution des coûts en points de la garde impériale à 40k. Ca tombe bien puisque j'ai les deux codices sous la main.
Pour ne pas me disperser, je vais essentiellement parler du coût du garde de base, qui en ces temps de crise est passé de 6 à 5 pts par tête de pipe. Pas énorme, me dira-t-on, ben quand même, un ajustement de 15% de sa valeur, avec en prime la grenade frag en cadeau bonus (ça nous porte la réduction à plus de 35%!), pour un profil assez identique.
Bon, il peut y avoir un tas de raison à cela, le passage à la V5 des règles, par exemple, même si il me semble, les ajustements du système sont plutôt favorable à l'infanterie, surtout quand elle tire 20 fois par tour. On peut aussi penser, vu que les règles qui entourent notre bon garde sont restées sensiblement les mêmes, à un rééquilibrage de la part de GW. Et c'est la que ça commence à m'intéresser. Warhammer 40k est sans doute le système le plus joué en tournoi en France, avec son cousin fantastique, et l'optimisation de liste est devenu un art martial (quand ça suffit pas, il arrive même qu'on finisse le tournoi à coup de mandales, dans la vraie vie cette fois), la mode consistant à afficher son palmarès est encore tenace, et beaucoup de joueurs s'évaluent de cette manière. Moué.
En gros je viens de dire que le tournoi ou la partie de Warhammer a pris une dimension "sportive" (et dire que j'avais déjà parlé de partie de foot), et la je ramène mon garde à 35%. De deux choses l'une, vu que le système a assez peu changé, en tout cas pas vraiment en la défaveur de l'infanterie, soit le garde était surestimé avant le codex, soit il est sous estimé actuellement. Mieux, la pour le cas de notre garde, sa réévaluation est à peu près synchro avec la nouvelle version des règles, mais quid des codices qui ont à supporter les changements des mécaniques de base (et parfois de philosophie de jeu), modificant parfois le comportement de l'armée sur le champ de bataille? Comment des changements sur une armée de l'orde de 35% désynchronisés par rapport aux autres factions, peuvent garantir l'équilibre d'un jeu dont on murmure qu'il devrait être discipline olympique aux prochains JO?


Bien sûr il faut bien compter les points d'une manière ou d'une autre, pour contraindre des joueurs dénués de bon sens (voir les cas de spam d'armes ou de troupes spécifiques en tournoi) à faire des armées cohérentes, mais voir les mathématiques prendre une telle importance, avec des parties calculées au point près, que ce soit en composition ou en victoire, et surtout constater à quel point les joueurs prennent ça au sérieux, alors qu'au contraire le grand démiurge, le metatron-des-tables, celui-qui-fait-les-lois semble prendre l'équilibrage par dessus la jambe en se permettant une fois toutes les quinze lunes des modifications de coûts ou de mécaniques complètement asynchrones...
Les concepteurs de MMORPG (et de RTS également en fait) savent à quel point il est difficile d'équilibrer des factions, et certaines modifications infimes sur l'une ou l'autre peut changer en profondeur l'efficacité ce celle ci, et le comportement de celles d'en face, surtout chez des joueurs qui abusent de ces déséquilibres. Games Workshop, lui, s'en fout. Enfin non, il ne s'en fout pas, mais il est dans une logique qui fait qu'il ne peut pas se donner les moyens s'équilibrer l'ensemble de son jeu. Le principe des Codices sortis à intervalles réguliers empêche de toute manière toute vélléité dans ce domaine, et il ne risque pas d'être remis en question demain. Alors on a bien eu, une fois, un supplément, Hordes Sauvages, visant à harmoniser les listes, mais cette tentative est restée isolée.
La solution la plus simple, c'est sans doute d'accompagner chaque version du jeu d'un livret, comme le Codex Imperialis d'antant reprécisant les nouveaux coûts, et les mises à jour des règles à un moment donné. Allez, mis bout à bout, la partie "règles" de tous les codices, ça nous donnerait quoi, 150 pages auxquelles on pourrait tous se référer facilement, et qui permettraient, à un moment donné, d'avoir des listes d'armée synchrones?
L'autre solution, c'est d'oublier cette logique qui consiste à compter les points comme s'il s'agissait d'une valeur économique solide, et de compter sur le bon sens des joueurs pour éviter les bourrinade. De toute manière, hormis les dames ou les échecs, rares seront les mécaniques de jeu parfaitement équilibrées, surtout lorsqu'elles laissent le choix des protagonistes aux joueurs. Ben quoi, on peut espérer, non?

1 commentaire:

archiviste a dit…

"Compter sur le bons sens des joueurs pour éviter les bourrinades."

Hi hi hi. Trop drôle. Impayable cet Aubergiste. :P

Enregistrer un commentaire